Récolte des déchets de jardin
à la déchetterie intercommunal de Bussigny

Retour

 

La politique est l'art d'empêcher les citoyens de se mêler de ce qui les regarde (Paul Valéry)

En 2012, les services techniques des communes propriétaires de la déchetterie intercommunale de Crissier ont modifié la récolte des déchets de jardin. Auparavant, l'usager n'avait qu'à les déposer à terre à l'endroit convenu et les employés les emportaient au moyen d'un trax. C'était très pratique pour les usagers.

 

A fin 2012, le système a été remplacé par 2 hauts containers (env. 2,50 mètres de haut) dans lesquels il faut déverser ses déchets de jardin.

 

 

Pour ce faire, il faut déjà monter les sacs au niveau des containers au moyen d'un escalier et ensuite les passer par-dessus une barrière de protection de 1,20 mètres de haut.

 

1. Monter le sac sur la plateforme 2. Le passer par-dessus la barrière de sécurité

 

Pour des gens petits ce n'est déjà pas facile car soulever un sac de plusieurs kilos à 1,20 mètres signifie l'élever au niveau de sa poitrine. Et pour des personnes âgées ou des femmes, peu aptes à ce genre d'exercice, c'est quelquefois impossible. Ces derniers doivent donc demander l'aide des employés de la déchetterie ce que ces derniers acceptent de bonne grâce mais c'est tout autant de temps perdu pour eux.

 

3. Le travail est encore plus pénible lorsque le container
est déjà plein ce qui arrive fréquemment

 

 

Et les remorques ?

 

Pour l'usager qui peut apporter ses déchets de jardin dans des sacs, il est encore possible de procéder de la sorte, mais pas en utilisant une remorque remplie en vrac de déchets. A ma question, le responsable du secteur infrastructures de Bussigny m'a répondu que je pouvais décharger ma remorque dans un endroit prévu à cet effet mais que cela m'en coûterait dorénavant 40 Fr le mètre-cube!

 

En résumé, ce nouveau système est totalement dissuasif  pour ceux qui utilisent des sacs ou des containers pour déchets compostables en plastic brun. Et soumet les usagers avec remorques à une taxe qui n'existait pas auparavant.

 

 

Réponse de la Commune

 

L'argument utilisé par le responsable du secteur infrastructures de Bussigny pour justifier un tel système de récolte des déchets de jardin est que c'est pour dissuader les entreprises ("qui n'ont pas le droit d'utiliser la déchèterie") et pour inciter les usagers à faire usage de containers privés récoltés par les camions de la voirie une fois par semaine (... "évite le déplacement de nombreux véhicules  privés qui encombrent inutilement la déchèterie"... ).

 

Cet employé communal ne réalise apparemment pas:
 

a) Que les entreprises vont à la déchetterie parcequ'elles sont mandatées par des citoyens de Bussigny pour s'occuper de leurs espaces verts. Ce sont donc ces derniers qui les paient et qui leur confient leur carte de légitimation pour leur permettre d'accéder à la déchetterie. Pour les citoyens de Bussigny, cette nouvelle taxe de 40Fr/m3 vient donc augmenter leur charge fiscale puisqu'auparavant elle n'existait pas.

 

b) Que si le va-et-vient des usagers "encombre inutilement" la déchetterie, on peut se demander pourquoi cette dernière a été créé ! D'autant plus que la nouvelle règlementation de la récolte des déchets introduite avec la taxe au sac rend l'utilisation de la déchetterie incontournable puisqu'il n'y a plus d'autres moyens de récolter certains types de déchets, les encombrants ou les emballages plastic par exemple.

 

c) Que l'utilisation de containers privés récoltés à domicile est bien-sûr possible pour celui qui n'a qu'une petite  surface verte à entretenir. Mais dès que celle-ci dépasse quelques centaines de m2 c'est impensable, la tonte de gazon, par exemple, remplirait déjà plusieurs containers, qu'en serait-il alors avec la coupe bi-annuelle des arbres et des arbustes (branches à évacuer) ?

 

Mon interlocuteur a conclu sa réponse par "En espérant avoir ainsi répondu à votre attente..." ce qui est vraiment désinvolte, et même à la limite de l'insulte, car comment peut-il imaginer avoir répondu à mon attente alors que je lui demandais d'en revenir à l'ancien système (ou équivalent) ?

 

Mes arguments l'auront-il fait changer d'avis ? Espérons-le, sinon il ne me restera que la pétition populaire pour tenter de rétablir un peu de bon sens à la déchetterie.

 

 

Que font les autres déchetteries ?
 

Celle de Payerne est exemplaire Celle de Fétigny également mais pourrait faire encore mieux

 

Michel Vonlanthen
Mai 2014

Retour